Un sperme de haute qualité chez les Bretons

La revue reproduction s’est intéressé de près il y’a peu à la qualité du sperme dans les différentes régions de France et le verdict est sans appel, la qualité de celui-ci est en berne. En effet pratiquement toutes les régions de France ont vu la qualité du sperme décliner et ont constaté une baisse du taux de spermatozoïde. La cause : les facteurs environnementaux tels que les pesticides et comportementaux tels que le stress.

Des spermatozoïdes qui disparaissent …

Et c’est en Aquitaine et dans les Midi-Pyrénées que les hommes sont les plus à plaindre. Ils représentent la plus forte baisse en matière de concentration de spermatozoïdes et ont un fort taux de spermatozoïdes que l’on jugera de déficient. Même de l’autre côté de la manche nos amis américains ne sont pas épargnés. En effet entre 1938 et 1990 la concentration de spermatozoïdes a diminué de plus de moitié.

Merci la Franche-Comté et la Bretagne

Heureusement pour nous la France n’est pas prête à s’éteindre, car d’une part nous avons un des taux de natalité européen les plus élevés avec une moyenne de plus de 2 enfants par femme et d’autre part la Franche-Comté et la Bretagne seront là pour nous sauver d’une pénurie de sperme. En effet ces deux régions sont les seuls à aller à contre-sens et au contraire des autres ont une évolution positive sur cette même période.

Mais où passent nos spermatozoïdes ?

Pour le moment les chercheurs n’ont pas de réelles réponses à nous apporter à ce sujet. Ils pensent que cette détérioration rapide serait due à de multiples facteurs : environnement, hygiène de vie, consommation d’alcool et de tabac, surpoids, stress… Mais la principale cause que les chercheurs pointent du doigt ce sont les pesticides. En effet la France est le premier consommateur européen de produits phytosanitaires et l’Aquitaine et Midi-Pyrénées sont les premières régions viticoles et donc très consommatrices de ces produits.

Sperme de haute qualité et pas d'éjaculation precoce

Un sperme de haute qualité chez les Bretons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *